binôme, le poète et le savant

Avec binôme, le chercheur devient l’objet d’étude d’un auteur de théâtre qui écrit une pièce librement inspirée de leur rencontre. Le résultat est sensible, souvent drôle et nous offre un regard inhabituel sur la science et ceux qui la font. La compagnie les sens des mots développe cette collection de spectacles depuis 2010, il existe aujourd’hui 42 binômes.

La soirée binôme se déroule à partir de projections vidéos, de lectures-spectacles et de rencontres avec le public, selon le processus suivant :

  • La diffusion d’extraits de la rencontre filmée entre l’auteur et le scientifique

  • La mise en lecture de la pièce par les artistes de la compagnie les sens des mots

  • La réaction filmée du scientifique à la découverte de la pièce

  • Une discussion avec l’auteur, le scientifique, l’équipe artistique et le public

livre.jpg

Dans la continuité de notre volonté à défendre les auteurs contemporains et à offrir une visibilité originale
aux recherches des scientifiques avec qui nous travaillons les deux premiers tomes de la collection binôme
sont parus aux Solitaires Intempestifs. Ils comprennent les textes des éditions #8 et #9, avec le désir à terme de publier l’ensemble de la collection de bientôt 42 textes.

Contactez nous pour plus d'informations

Conception Thibault Rossigneux

Compagnie les sens des mots

Mise en lecture et interprétation (en alternance) : Daniel Blanchard, Sandrine Lanno, Thibault Rossigneux, Paola Secret, Florian Sitbon, Emilie Vandenameele

Création musicale : Christophe Ruetsch et Jules Poucet

Direction technique : Jules Poucet

Vidéo : Romain Kosellek et Ugo Mechri 

A partir de 12 ans / Durée : 1h10

« Pourquoi binôme ?

C’est avant tout l’envie de faire se rencontrer deux individus évoluant dans des milieux très différents mais passionnés par leurs activités réciproques. L’un consacre sa vie à la recherche l’autre à l’écriture. binôme permet de découvrir de façon non didactique la Science qui devient une source féconde d’inspiration pour la Théâtre contemporain. Ces deux univers, à priori si différents, s’enrichissent mutuellement et donnent vie à une oeuvre artistique originale et riche. Il est touchant d’observer les appréhensions des deux protagonistes qui, au cours de leur entretien, s’aperçoivent souvent que leurs deux disciplines sont pareillement animées par l’intuition, le doute, l’effort et la passion. binôme permet de mettre en exergue une certaine poésie scientifique. »

Thibault Rossigneux

directeur artistique de la compagnie

les sens des mots et concepteur de binôme

Aujourd’hui il existe quarante-trois binômes :

  • Merci pour le souvenir
    Marine Bachelot Nguyen / Valérie Masson Delmotte - Climatologie (CEA-CNRS-Université Versailles St Quentin en Yvelines, Université Paris Saclay, Institut Pierre Simon Laplace, lsce.ipsl.fr)
    Un mammouth décongelé du permafrost où il reposait depuis plus de 5000 ans échange librement avec une créature virtuelle issue de l'holocène moyen et une jeune femme engagée pour la défense du delta du Mékong.

  • Le Pèlerin et la Trace
    Sandrine Roche / Neyra Patricia Alvarado - Anthropologie (JEAI ChildHerit, IRD, Prise Directe, Lille 3000, Université de Lille)
    Est ce qu’on est obligé de rester sur place ? Est ce qu’on est assigné à résidence ? Je veux dire, est-ce qu’on peut encore prétendre faire partie de cette société si on essaie d’autres façons de vivre ? Parce que moi aussi, j’ai des questions qui restent sans réponses… Des tas de questions.

  • Élise louche !
    Hédi Tillette de Clermont-Tonnerre / Alain Chédotal - Neurobiologie du développement (Inserm)
    Elise louche ! Et comme si ça ne suffisait pas, papa et maman se sont séparés, Madame Leblanc l’oblige à porter des lunettes rouges. Et à l’école, Bastien et Fadi la traitent de serpent à lunettes...
     

  • Un livre en quatre lettres
    Alice Zeniter / Jean-François Deleuze - Génomique Humaine (CEA)
    Il fait chaud. Florence est enceinte de sept mois et doit rester immobile. Pour la distraire, Hamza invite à dîner un scientifique à qui il a servi de chauffeur le temps d’un colloque en ville. L’homme ne va malheureusement pas très bien.
     

  • Dislocation Cervicale
    Hakim Bah / Sophie Laguesse - Neurosciences (Université de Liège, Théâtre de Liège)
    L’histoire se passe dans un laboratoire de recherche. Lola chercheuse en neuroscience qui travaille sur l’addiction à l’alcool demande à Thomas zootechnicien de lui sacrifier une souris pour une expérience qu’elle mène. Thomas dépressif, pris de pitié pour la souris, ouvre sa cage. La pièce suit alors le parcours de la souris surnommée « Celine grosse buveuse » confrontée pour la première fois à la ville.
     

  • Sous les lignes à haute tension
    Sylvain Levey / Valeria Dulio - Substances Emergentes (Ineris)
    Antoine, Lucie et leurs deux enfants vont passer le week-end de Pâques chez les parents d’Antoine, un petit pavillon au bord de la rivière et sous les lignes à haute tension. Dans la rivière les poissons meurent. C’est la dernière fois qu’Antoine voit son père, il ne le sait pas encore.
     

  • Mathias ou l’itinéraire d’un enfant paumé
    Marilyn Mattei / El Mouhoub Mouhoud - Économie des migrations internationales (IRD / Palais de la Porte Dorée)
    Mathias a 14 ans. Ses parents lui annoncent qu’un « invité » va devoir partager sa chambre avec lui. Mathias décide de faire « bloc ».
     

  • Effleurer l’abysse 
    Solenn Denis / Pierre-Olivier Lagage - Astrophysique (CEA)
    « Notre corps est constitué à 97 % de substances provenant des corps célestes, des corps étoilés. Quand la mort prend l’amour, comment s’aimer ? » Solenn Denis rend ici sensible l’invisible.
     

  • ZAR Zone(s) à risque(s) 
    Amine Adjina / Guillaume Fayet - Modélisation moléculaire (INERIS)
    Un accident bouleverse l’équilibre déjà précaire de Christian, employé chez Pilate, et de sa femme. C’est une pièce sur le feu, celui qui consume et celui qui maintient en vie.
     

  • Bobby et le garçon X-Fragile
    Sonia Ristic / Barbara Bardoni - Neurogénétique (Inserm / Université Nice Sophia Antipolis)
    C’est l’enquête suite à un carambolage sur l’autoroute de la Côte d’Azur, ou tentative de parler d’autisme, de recherche génétique, de souris de laboratoire de manière un peu drôle.
     

  • Une éternité
    Hélène François et Emilie Vandenameele / Virginie van Wassenhove - Neurosciences cognitives (CEA)
    Virginie n’aime ni la lenteur, ni la vieillesse, ni les questions sans réponses. Mais forcée de s’occuper de sa grand-mère après une chute, leurs perception du temps vont s’entrechoquer et bouleverser la vision de Virginie.
     

  • SMOG [Et si tu n’existais pas]
    Clémence Weill / Isaline Fraboulet - Émission de polluants dans l’air (INERIS)
    Un nuage d’origine indéfini recouvre l’Europe par le nord. Ingrid, chimiste partie 24h à Helsinki, se retrouve « lost in translation » dans les vapeurs, les fumées, le brouillard.
     

  • Vers où nos Corps Célestes
    Julie Ménard / Magali Deleuil - Astrophysique (Aix-Marseille Université, LAM, IUF, OSU Institut Pytheas)
    Au milieu de l’espace inter sidérant, les derniers terriens sont en errance à la poursuite d’une planète candidate.
     

  • 500 mètres
    Yann Verburgh / Emilia Huret - Géologie (ANDRA)
    Une géologue et un éco-terroriste restent prisonniers d’une niche de secours souterraine pendant 3 jours, un face à face intime et politique, un huis clos à 500 mètres sous la surface du monde.
     

  • Effondrement(s) 
    Lucie Depauw / Isabelle Contrucci - Auscultation des sols (INERIS)
    Un géophysicien s’enfonce dans la Terre. Au-dessus, une maison à l’heure du petit déjeuner. Pierre mesure l’instabilité du vide, à moins que ce ne soit les échos de la violence du monde.
     

  • Ultimes cérémonies 
    Catherine Zambon / Anne-Virginie Salsac - Biomécanique des fluides (CNRS-UTC)
    Les Nuits debout vacillent et les dépôts d’essence s’affolent. Deuil. Blocage. Immobilité. Rien de drôle en tout cas. Et pourtant...
     

  • Un gamin au jardin 
    Daniel Danis / Stéphane Sarrade - Chimie durable (CEA)
    Il n’y a que la science et les arts mon Gamin, mon jardin, pour répondre aux bombes et aux fusils.
     

  • Irrépressible 
    Kevin Keiss / Perrine Roux - Santé publique / addictologie (INSERM)
    Le thème de la pièce est l’addiction. C’est le manque que je questionne. La béance obsessionnelle du manque et ce qu’on est prêt à faire pour le combler.
     

  • La Valise
    Aiat Fayez / Moustafa Bensafi - Olfaction (CNRS)
    Est-ce que les cellules olfactives peuvent créer et sentir une odeur qui n'existe pas, simplement sur la base d'une imagination ? Tu es de plus en plus certain d'avoir senti l'homme. N'avais-tu pas senti quelques fois l'émanation d'un parfum d'homme sur Anja ? Tu sors de la file d'attente. Tu te mets à courir sous la pluie torrentielle.
     

  • Stimulation cérébrale profonde
    Camille Chamoux / Eric Burguière - Optogénétique (CNRS, INSERM, ICM)
    Clotilde présente fièrement son nouveau mec chercheur à son entourage. Mais comme dis Gérard, le père de Clotilde, un neurobiologiste payé par nos impôts pour faire des expériences sur les souris, ça soulève pas mal de questions.
     

  • Les Larmes Acides de Bonne-Maman
    Julie Aminthe / Marc Tedetti - Océanographie / biogéochimie (IRD, MIO, OSU Institut Pythéas)
    Cora a un don. Elle absorbe ce qu'il y a de nocif chez les gens. Suffit d'un peu de lumière et elle absorbe tout. Elle absorbe puis en retour transmet des ondes positives. Cette aptitude : nombreux sont ceux à vouloir en profiter. Sa maison ne désemplit pas. Son compagnon gère le flux tant bien que mal. Sa petite fille débarque des attentes plein la tête. Qu'adviendra-t-il le jour où Cora tombera mystérieusement malade ? Et quelles seront les causes et les conséquences d'une telle altération ?
     

  • Tir [je n’étais pas amoureux de toi]
    Pauline Peyrade / Emmanuel Leprette - Explosions accidentelles (INERIS)
    Rave party. Mise à mort d'une fille qui danse. Texte partition pour trois voix.
     

  • Gros grand bruyant mais fiable à 100%
    Léonore Confino / Christine Ménaché - Simulation numérique (CEA)
    Loïc Letruelle, obsédé pendant son enfance par la bande-dessinée pseudo-scientifique "SuperTom et le Wondercalculateur" nourrit le fantasme de devenir un ingénieur respecté. D'échec en échec, il simule avec une auto-persuasion croissante une existence dévouée à la science...
     

  • Extrêmophile Alexandra Badea / Bernard Ollivier - Microbiologie des environnements extrêmes (IRD, MIO, Région PACA, Culture Science)Les milieux extrêmes sont de fascinants lieux de vie. Alexandra Badea nous entraîne dans la troublante plongée d’une chercheuse dont les repères vacillent par paliers.

  • Noce chez les épinoches 
    Gustave Akakpo / Wilfried Sanchez - Écotoxicologie (INERIS, Région Picardie, Faïencerie-Théâtre)
    Les hormones rejetées dans nos rivières provoquent la féminisation des poissons. Gustave Akakpo s’empare avec jubilation et lucidité de cet étrange phénomène et bouscule joyeusement la théorie du genre.
     

  • Souris Chaos 
    Frédéric Sonntag / Daniela Cota - Physiopathologie de l’obésité (INSERM)
    (Existe également en version anglaise Chaos Mouse)
    « Même après avoir mangé, j’avais encore la sensation d’un vide et la sensation qu’il me fallait combler ce vide. » Cette farce, à la fois cruelle et drôle, dénonce les excès de notre société de consommation plongée dans le « chaos » par nos folles addictions.
     

  • Sous la pierre est mon jardin 
    Mariette Navarro / Claudia Cherubini - Hydrogéologie (LaSalle Beauvais, Ombelliscience Picardie, Région Piardie)
    « Si tu faisais plus attention, tu écouterais vraiment comme la planète respire, comme la nappe régulièrement se soulève et redescend, suit elle aussi sans bruit les mouvements de la lune. » Entre Jules Verne et Lewis Carroll, ce conte ludique, poétique et souterrain nous entraîne dans le tourbillon, pas toujours rationnel, du discours de trois ingénieurs passionnés.
     

  • Atlantides 
    Jean-René Lemoine / Florence Sylvestre - Paléoclimatologie (IRD, CEREGE, Région PACA)
    « Je ne sonde pas les mers. Je ne fore pas dans les mers. Je sonde les lacs. Je les ressuscite. »
    Dans cet oratorio aquatique, l’observation des bouleversements climatiques fait écho à la quête de sens de deux êtres confrontés, à travers le deuil, au grand mouvement du monde.

     

  • Swan Song ou la Jeune Fille, la Machine et la Mort
    Sabryna Pierre / Karim Jerbi - Neurosciences (Centre de Recherche
    en Neurosciences de Lyon INSERM)
    La Jeune Fille, plongée dans un coma profond, négocie avec la Mort une fin grandiose. L’auteure intègre les données transmises par le neuroscientifique et compose un conte fantastique et émouvant.
     

  • Emotional Rescue 
    Frédéric Vossier / Antoine Tesnière - Simulation médicale (ilumens, Université Paris-Descartes)
    Le robot humanoïde utilisé pour la simulation médicale peut-il être vecteur d’émotions? Frédéric Vossier nous entraîne dans une pièce hypnotisante qui décrit sans artifice le trouble profond que lui a provoqué sa rencontre avec ce robot.
     

  • L’oeil Nu 
    Sabine Revillet / Marc Muraine - Ophtalmologie (CHU de Rouen)
    Que se passe-t-il quand on ne voit plus la même réalité qu’avant ? Lorsque ce que l’on croyait réel et familier ne l’est plus ? Est-ce que les yeux mentent? Ces questions sont le fondement d’un texte fort qui évoque avec justesse et humour l’appréhension du patient et la soif de comprendre du médecin.
     

  • Divines désespérances 
    Simon Grangeat / Thierry Tatoni - Écologie (CNRS, IRD, Aix-Marseille Université)
    Sa femme et Dieu reviennent sur Terre pour essayer d’enrayer le chaos généré par les hommes… Cette comédie loufoque traque et dénonce, sans jamais nous culpabiliser, les mécanismes fous de notre société et leurs dramatiques conséquences écologiques.
     

  • Une symbiose 
    Pierre-Yves Chapalain / Françoise Gillet - Biotechnologies végétales (Université Picardie Jules Verne, Ombelliscience)
    Le champignon pour vivre doit se faire accepter de l’arbre avec lequel il entre en symbiose. Mais une telle union peut être toxique. En transposant la symbiose à l’amour et l’amitié, l’auteur nous plonge, avec subtilité, dans une pièce intime et troublante.
     

  • Comme deux moi-même 
    Virgine Thirion / Charles Lecellier - Génomique (Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier, CNRS)
    « Nous sommes deux frères jumeaux… » L’un tombe malade, l’autre pas, pourquoi ? C’est avec un style décalé, en écho à l’univers de Jacques Demy, que Virginie Thirion nous plonge dans ce conte génétique…
     

  • Amphithéâtre 
    Scali Delpeyrat / Karin Tarte - Immunologie (INSERM)
    L’auteur s’inspire des concepts de l’immunologie pour décrire une scène de rupture amoureuse entre deux immunologistes. L’action se déroulant dans un amphithéâtre plein d’élèves (le public…), l’utilisation des codes du cours universitaire magistral comme discours d’adieu amoureux produit un décalage émouvant et drôle.
     

  • A condition d’avoir une table dans un jardin 
    Gérard Watkins / Edmond Dounias - Ethnobiologie (IRD)
    (Existe également en version anglaise As long as you have a table in your garden)
    Un Pygmée débarque chez un couple de bobos qui a acheté une table en bois exotique neuf ans plus tôt. Avec bienveillance et finesse, il se livre à une analyse sociologique de ce couple qui perd peu à peu ses repères.
     

  • Baïkal Amour Magistral 
    Stéphanie Marchais / Patrick Martin - Biologie animale (Université libre de Bruxelles)
    La glace du lac Baïkal devient la vitrine d’un Peep show, où Oligo et Kate, deux lombrics, frères et sœurs hermaphrodites, sont exposés aux regards curieux du public… Mais Kate s’émancipe… L’auteure nous fait plonger avec délice dans ce conte anthropomorphique.
     

  • Probablement sans titre 
    Mathieu Bertholet / Nicole El Karoui - Mathématiques (Université Pierre et Marie Curie)
    Une pièce où l’aléatoire est la règle. La répartition des rôles et des textes
    fait l’objet d’un tirage au sort. Le spectacle est de ce fait unique et les combinaisons infinies…

     

  • Parking Song 
    Sonia Chiambretto / Arthur Leblois - Neurophysique (Université Paris-Descartes)
    Tout se passe à Seattle. Avec Parking Song, le carnet de vol de la chercheuse qui étudie le chant des oiseaux croise celui des fans de Kurt Cobain, le chanteur disparu de Nirvana. Épopée rock et poétique.
     

  • La lumière bleue 
    Emmanuel Bourdieu / François Vanucci - Physique des particules (Paris VII, CERN)
    Neutrino, minuscule pilote à trois visages, traverse l’univers à la vitesse de la lumière. Une fois sur un milliard, il connaît un accident de parcours. Vision décalée et folle de cette micro particule…
     

  • Sympatrie 
    Elizabeth Mazev / Romain Nattier - Biologie (Muséum national d’Histoire naturelle)
    Dieu n’a pas créé l’homme puis la femme, comme on essaie de nous le faire croire. Non, Dieu a scindé l’humanité en deux : d’un coté ceux qui connaissent et comprennent la règle de trois et de l’autre ceux à qui la vue d’une table de multiplication provoque une crise d’urticaire. Ça s’appelle la sympatrie. Cette pièce sensible et drôle touche à l’universel en partant de l’intime.
     

  • Tropopause 
    Christian Siméon / Ronan James - Climatologie (Institut Pierre-Simon Laplace)
    En 1944, lors de sa dernière mission, Antoine de Saint-Exupéry retrouve son Petit Prince perdu, mais également la soeur de ce dernier, insolente, débrouillarde et injustement ignorée. Voler à travers les nuages et la tropopause, c’est bien, mais il est temps qu’on fasse un peu de place aux filles !
     

  • Moi j’utilise la lumière comme source d’excitation de la matière
    David Lescot / Valia Voliotis - Nanosciences (Institut des Nanosciences
    de Paris)
    « Je dois comprendre Valia mais je n’arriverai pas à la comprendre tout seul. Il faut que je me scinde. » David Lescot fantasme avec jubilation sa rencontre avec Valia Voliotis, cette chercheuse en nanosciences au nom si exotique…

Une production les sens des mots avec le soutien de Aix-Marseille Université, l’ANDRA, l'Ambassade de France au Mexique, ARTCENA, la CASDEN, le CEA, le Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon, le CEREGE, le CERN, le CHU-Hôpitaux de Rouen, le CNRS, la Communauté de commune Loue-Lison, le Conseil de la Création Artistique, le Département du Doubs, la DRAC Bourgogne Franche-Comté, la DRAC Île de France, la DRRT et Culture Science PACA, la Faïencerie-Théâtre de Creil, la fédération Wallonie-Bruxelles, le Festival Prise Directe en partenariat avec Lille 3000 et l'Université de Lille, l’ICM, iLumens, l’INERIS, l’INSERM, l’Institut Beauvais Lasalle, l’Institut de Génétique Moléculaire de Montpellier, l’Institut des Nanosciences de Paris, l’Institut Pierre-Simon Laplace, l’IRD, l’IUF, LAM, le Ministère de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation, MIO, le Muséum national d’Histoire naturelle, Ombelliscience Picardie, l’OSU Institut Pythéas, le Palais de la Porte Dorée, la Région Bourgogne Franche-Comté, la Région Haute Normandie, la Région Ile-de-France, la Région PACA, la Région Picardie, la SACD, du Théâtre de Liège, l’Université libre de Bruxelles, de l'Université de Liège, l’Université Nice Sophia Antipolis, l’Université Paris Descartes, l’Université Paris Diderot, l’Université Picardie Jules Verne, l’Université Pierre et Marie Curie, l’Université technologique de Compiègne.

En partenariat avec l’Arche Editeur, ARTCENA, Avignon Université, le Carreau du Temple, le Centre national du Théâtre, Culture Science, la Faïencerie-Théâtre de Creil, le Grand Parquet - Maison d’artistes, iLumens, l’Institut français, la Maison Jean Vilar, avec l’aimable autorisation du Musée de l’Homme - Muséum national d’histoire naturelle – France, la Préfecture de Vaucluse, proarti, la SACD Belgique, le Théâtre de l’Agora scène nationale d’Evry, le Théâtre du Rond-Point, Universcience. Alexandra Badea et Alice Zeniter sont représentées par l'Arche - agence théâtrale www.arche-editeur.com. Hakim Bah, Alexandra Badea, Hédi Tillette de Clermont Tonnerre, Sylvain Levey, Sandrine Roche, Alice Zeniter et Marilyn Mattei, sont auteur-ices lauréat-es de l’Aide à la création de textes dramatiques – ARTCENA.

@2019 par LSDM - contact@lessensdesmots.eu - 07 83 59 42 66